1. Introduction et définitions fondamentales

Les Rétrovirus sont des virus enveloppés possédant un génome à ARN (+) monocaténaire présent en 2 exemplaires. Le cycle de réplication de ces virus est très particulier :

l'enzyme rétrotranscriptase (RT, présente dans le virion) transcrit le génome viral en ADN bicaténaire ; celui-ci migre dans le noyau avec l'enzyme intégrase virale (INT, une 2° enzyme virale présente dans la capside) qui l'insère dans le génome de la cellule infectée.

L'ADN bicaténaire viral ainsi intégré est appelé provirus : il est désormais assimilé à une partie du génome cellulaire et pourra, dans certaines conditions, être transcrit par la cellule hôte, ce qui donnera soit des ARN-messagers soit des génomes viraux. En intégrant ainsi une réplique du génome viral dans un chromosome, le virus modifie définitivement l'information génétique de la cellule hôte.

Remarques

Remarques 1 et 2

L'ARN du virus est de polarité (+), cependant, il ne se comporte pas en ARNm et n'est pas traduit.
Le génome ARN(+) simple brin est présent à 2 exemplaires dans les virions ; ainsi on peut qualifier le virus de virus diploïde.

Remarque 3

Le cycle viral des rétrovirus inverse le "dogme" de la biologie moléculaire :
  (ADN)dble brin ----------> ARNm ------------> protéine

en :

 ARNgénomique ---------->(ADN)dble brin

puis l'ADN ainsi généré reprendra le sens du "dogme" par :

  (ADN)dble brin ----------> ARNm ------------> protéine

Remarque 4

La RT (transcriptase réverse ou rétrotranscriptase) a été isolée en 1978. Les virus à ARN possédant cette enzyme sont appelés des Rétrovirus.

Remarque 5

Les rétrovirus sont classés en 3 sous-familles sur la base de critères de pathogénicité :

1° - Les Oncovirinae (Oncovirus) (virus transformants)

  C'est en 1980 que Robert Gallo a isolé le premier rétrovirus humain : le virus HTLV-1. Il est impliqué dans le développement d'une leucémie à lymphocytes T (HTLV pour human T cell leukemia virus).

2° - Les Spumavirinae (Spumavirus)(non pathogènes, découverts dans les années 1950 chez les animaux)

3° - Les Lentivirinae (Lentivirus)

  Ce sont des virus cytopathogènes. Ces virus ont d'abord été isolés chez l'animal et sont responsables de maladies à évolution lente (lentus = lent).C'est à cette sous-famille qu'appartiennent les virus de l'immunodéficience humaine HIV-1 et HIV-2.

Le HIV engendre une infection chronique, caractérisée par une phase de latence clinique très longue (pouvant atteindre dix ans). Cependant, dès la primo-infection et jusqu'aux stades avancés de la maladie, le virus est présent en permanence.