0. Mesures de pH avec chaînes à électrode de verre : Introduction

Définition du pH


• On pourra prendre pour définition : pH = - log10(aH+)
où aH+ représente l'activité des ions H+ solvatés par les molécules du solvant (en général de l'eau).
• On rappelle la relation aH+ =  g [H+]
où  γreprésente le coefficient d'activité des ions H+ solvatés. Pour les solutions diluées,  g est très proche de 1.

En fait, l'I.U.P.A.C. (International Union of Pure and Applied Chemistry) utilise une définition opérationnelle du pH qui est liée à la mise en oeuvre de mesures avec des ensembles potentiométriques à électrodes à hydrogène et sans jonctions liquides. Mais on admettra ici que les 2 définitions sont équivalentes ... (le lecteur très rigoureux est renvoyé à Pure App. Chem.,(1985), 57:531-542 et à H.B. Christensen, A. Salomon, G. Kokholm, International pH scales and certification of pH, Anal. Chem., (1991), vol 63 no.18:885A-891A ... j'aimerais alors qu'il me fasse éventuellement part de ses commentaires éclairés !).

Contenu du document

Il existe 3 types d'électrodes indicatrices pour les mesures de pH :

  • l'électrode à hydrogène (électrode du premier genre) (utilisée pour la définition opérationnelle du pH) ;

  • les électrodes à système redox Ox + nH+ + ne- / Red (électrodes du second genre) ;

  • les électrodes à membranes sensibles sélectivement à H+ : électrodes dites de verre.

Dans la suite, il ne sera question que de la mesure du pH avec une électrode indicatrice de verre. L'exposé qui suit se veut à portée pratique, la navigation se fait par par le menu à gauche.

Les systèmes de mesure avec capteur pH-ISFET ne sont pas abordés dans les pages qui suivent.


6. Sources et références bibliographiques